L’Orchestre (…et la mort attendra) , 2013
Performance en collaboration avec le compositeur Ivan Bellocq et l’Orchestre Symphonique de Haute Mayenne dirigé par Jean-Christophe Bergeon.
Organisé par le Kiosque, pour la Nuit Blanche 2013

En proposant de ralentir La Mort d’Ase d’Edvard Grieg (extrait de Peer Gynt), c’est de retarder l’instant d’une fin annoncée dont il s’agit.

La musique est quatre fois plus lente, à la manière d’un disque tournant à la mauvaise vitesse. Le morceau initial étant d’environ 4mn, il dure alors 16mn. L’ensemble change d’octave, et des distorsions et artefacts apparaissent.

Le compositeur Ivan Bellocq écrit une partition à partir de cette nouvelle temporalité, en interprétant les déformations ainsi produites. Il adapte les instruments pour cette nouvelle version. (Certains violons se transforment en violoncelles, des percussions apparaissent, ainsi que des cuivres…)
L’ensemble est joué en public par l’Orchestre Symphonique de Haute Mayenne, dirigé par Jean-Christophe Bergeon.

Vue de la performance au Palais de Tokyo, Paris, 2015

Palais de Tokyo, 2015, Paris
L’Orchestre (…et la mort attendra)